Episode 19: Season 3- SEASON # 3 KICK OFF SHOW with Anne Cullihall talking about The Wellness Movement (Part 1)

 

Q & A with HEPAC- Anne Cullihall

Anne Cullihall is a manager with the Wellness Branch with the Department of Social Development who manages regional wellness consultants (8 in the province) and coordinates a social marketing initiative called The Wellness Movement. She has a degree in Nutrition and a Masters in Health Management from Australia (University of Wollongong).

There was a movement going on before the “branding” of The Wellness Movement, but it was given an official title in 2011. An idea came about to focus on the assets of NB and the positive things that are happening. The Wellness Movement is based on the goals of New Brunswick’s Wellness Strategy, but a strategy isn’t much without a way to get the message to the people. The Wellness Movement helps people connect to something bigger and connect with others to make change. The Wellness Strategy also helps other organizations (like HEPAC) look at non-ownership vs tapping into a collective goal. The Strategy is a roadmap, and The Wellness Movement helps bring the Strategy to life.

Anyone who is working on any aspect of health and wellness are part of The Wellness Movement. In an “official” capacity, there are over 40 designated/intentional partnerships that are driving the movement forward. This includes the 20 wellness networks in the province (including volunteers working on different aspects of wellness in different areas). There are also several key provincial organizations, including HEPAC, the NB Food Security Action Network, La Mouvement Acadien des Communautés en Santé du Nouveau-Brunswick,  La Société Santé et Mieux-être en français du Nouveau-Brunswick , the NB Medical Society, the NB Anti-Tobacco Coalition, seniors organizations and key government departments, as well as individual champions. The Wellness Movement is also talked about as a “hub” for all the individuals who may be looking at resources to make change in their own community to share experiences, successes/challenges and tools so no one has to reinvent anything.

A movement is a group of people coming together to drive forward an idea or a vision. It’s constantly changing, growing and evolving, and when it gets out of control, that’s what you want. There’s no one particular leader and that is the power within this movement. The “seeds” are all out there in the community, the Wellness branch is just coordinating/watering the seeds. A movement  connects people, helps themidentify with something and is a way to encourage action around  the Strategy goals of creating wellness-supporting environments in their own lives (schools, workplaces, communities and their homes). As compared to a project, which would have an end date, a movement changes and evolves based on the needs of the population.

 

The Wellness Movement has a current campaign featuring ads on TV with different environments in NB to help people understand how the people, places and other factors in our lives affect our well-being and to inspire people to work to create wellness-supporting environments in their communities, homes, schools and workplaces. If we work together to make sure the environments we spend our time in encourage healthy options for everyone by making them more accessible and desirable, we will see the most rapid change in the health and wellness of our population.

 

Wellness Week is the first week of October every year, so October 1-7th!  There will be hundreds of events across the province so get out and participate or host an activity! There will be radio ads and Facebook ads promoting the Wellness Events Calendar. This will be the 8th annual Wellness week.

Anne’s top 3:

Favourite place: Glass Point, in Bocabec, on the Passamaquoddy Bay at a family cottage! Specifically surrounded by rocky shores and really cold swimming and good food and good people.

Favourite food: Anything Thai but mostly a really good Thai curry (Massaman or Red Thai curry). She’s getting in to Middle Eastern food though!

Favourite activity? Yoga, on and off the mat, so not just for the physical postures but connecting with your soul, your spirit and connecting with yourself. Anne loves helping people find their connection again through teaching yoga!

 

Links

The Wellness Movement: http://www.wellnessnb.ca/

Facebook page: https://www.facebook.com/WellnessNBMieuxEtreNB

NB Food Security Action Network: http://www.nbfoodsecurity.ca/
MACS (Mouvement Acadien des communautés en Santé) : http://www.macsnb.ca/

La Société de Santé et Mieux-être en français du Nouveau-Brunswick : http://www.ssmefnb.ca/

NB Medical Society: https://www.nbms.nb.ca/

NB Anti- Tobacco Coalition: http://www.nbatc.ca/en/

NB Wellness Strategy 2014-2021: http://www2.gnb.ca/content/dam/gnb/Departments/sd-ds/pdf/Wellness-MieuxEtre/NewBrunswickWellnessStrategy2014-2021.pdf

Blob tag: https://www.playworks.org/resource/the-game-of-the-week-blob-tag/

Where Bocabec is: https://en.wikipedia.org/wiki/Bocabec,_New_Brunswick

Anne Cullihall est gestionnaire à la Direction du mieux-être du ministère du Développement social. Elle gère les conseillers régionaux en mieux-être (il y en a huit dans la province) et coordonne une initiative de marketing sociale appelée le Mouvement du mieux-être. Elle est titulaire d’un diplôme en nutrition et d’une maîtrise en gestion de la santé de l’université Wollongong, en Australie.

Le mouvement avait déjà commencé avant la création de la « marque » Mouvement du mieux-être, mais on lui a donné un titre officiel en 2011. L’idée est venue de mettre l’accent sur les atouts du Nouveau-Brunswick et les choses positives qui se passent ici. Le Mouvement du mieux-être est fondé sur les objectifs de la Stratégie du mieux-être du Nouveau-Brunswick, mais une stratégie ne vaut pas grand-chose sans mécanisme pour transmettre le message aux gens. Le Mouvement du mieux-être aide les gens à s’identifier à une cause plus large et à nouer des liens avec d’autres pour opérer un changement. La Stratégie du mieux-être aide aussi d’autres organismes (comme la CSAAP) à examiner la responsabilité partagée ainsi que la poursuite individuelle d’un but collectif. La Stratégie est une feuille de route et le Mouvement du mieux-être donne corps à la Stratégie.

Toute personne qui travaille à un volet quelconque de la santé ou du mieux-être fait partie du Mouvement du mieux-être. À titre « officiel », ce sont plus de 40 partenariats désignés ou intentionnels qui alimentent le mouvement. Parmi ceux-ci figurent les 20 réseaux de mieux-être de la province (qui comportent des bénévoles intervenant dans divers aspects du mieux-être, dans différentes régions de la province). Il y a aussi plusieurs organismes provinciaux clés, dont la CSAAP, le Réseau d’action sur la sécurité alimentaire au Nouveau-Brunswick, le Mouvement acadien des communautés en santé du Nouveau-Brunswick, la Société santé et mieux-être en français du Nouveau-Brunswick, la Société médicale du Nouveau-Brunswick, la Coalition antitabac du Nouveau-Brunswick, des regroupements d’aînés et des ministères gouvernementaux, ainsi que des champions individuels. Le Mouvement du mieux-être est aussi considéré comme « plaque tournante » pour toutes les personnes qui cherchent des ressources pour opérer un changement dans leur propre communauté : on y met en commun nos expériences, nos réussites, nos défis et nos outils afin que personne n’ait à réinventer la roue.

Un mouvement, c’est un groupe de personnes qui unissent leurs forces pour faire avancer une idée ou une vision. Le mouvement change, grandit et évolue constamment, au point de créer un effet boule de neige… et c’est cela qu’on veut. Le pouvoir de ce mouvement relève du fait qu’il n’est pas dirigé par un seul leader en particulier. Les « graines » sont dispersées partout dans la communauté : la Direction du mieux-être ne fait que les « arroser » ou coordonner. Un mouvement permet aux gens de nouer des liens et de s’identifier à quelque chose. Il incite à l’action, qui, selon les objectifs de la Stratégie, consiste à créer des milieux favorables au mieux-être dans sa propre vie (à l’école, au travail, dans la communauté et à la maison). Contrairement à un projet, qui aurait une date butoir, le mouvement change et évolue en fonction des besoins de la population.

La campagne actuelle du Mouvement du mieux-être comprend des annonces télévisées mettant en vedette différents environnements au Nouveau-Brunswick. On veut aider les gens à comprendre comment les personnes, les lieux et d’autres facteurs de vie influencent le bien-être, et on veut inspirer les gens à travailler à la création de milieux favorables au mieux-être dans leurs communautés, familles, écoles et lieux de travail. Si nous travaillons ensemble pour assurer que nos milieux de vie encouragent des choix santé pour tout le monde en les rendant plus accessibles et agréables, nous constaterons le changement le plus rapide dans la santé et le mieux-être de notre population.

Chaque année, la Semaine du mieux-être se déroule la première semaine d’octobre, donc du 1er au 7! Il y aura des centaines d’activités à la grandeur de la province, alors sortez et participez ou organisez une activité! Il y aura aussi des annonces radio et des messages Facebook pour promouvoir le calendrier des activités de mieux-être. Cette année marquera la huitième édition annuelle de la Semaine du mieux-être.

Les Top 3 d’Anne :

Endroit préféré : Glass Point, à Bocabec, dans la baie de Passamaquoddy, au chalet familial! Et plus particulièrement entourée de rivages rocailleux, d’eau très froide où nager, de bonne bouffe et de bonne compagnie!

Aliment préféré : tout ce qui s’appelle thaï, mais surtout un bon cari thaï (massaman ou rouge). Anne commence toutefois à explorer la nourriture du Moyen-Orient!

Activité préférée : le yoga, sur le tapis et ailleurs, donc non seulement pour les postures physiques, mais aussi pour renouer avec l’âme, l’esprit et soi-même. Anne adore aider les gens à renouer ces liens en enseignant le yoga!